De Événements

Vivement le vent qui dérange

La relève s’expose

Appel aux étudiants

Les organisateurs de la Biennale internationale du lin de Portneuf (BILP) lancent un appel aux étudiants qui désirent travailler avec le lin (fibre, fil, étoffe) et qui ont un intérêt à participer à une exposition dans le cadre de la BILP 2019. L’invitation s’adresse aux étudiantes et aux étudiants qui sont inscrits aux programmes du Centre des textiles contemporains de Montréal, du Centre Design et impression textile de Montréal, à l’ « Option construction textile » de la Maison des Métiers d’art de Québec et au programme « Fibres et pratiques matérielles » de l’Université Concordia.

CONDITIONS DE PARTICIPATION

  • Être inscrit à l’un des programmes des institutions ci-dessus mentionnées
  • Créer une œuvre dont les dimensions sont de : en 2D : 40 X 40 cm – en 3D : 50 X 50 X 50cm
  • Cette œuvre devra être inspirée du thème imposé par la BILP (le poème ci-dessous)
  • Cette œuvre devra contenir au moins 50 % de lin (fibre, fil,étoffe)
  • Les œuvres feront l’objet d’un processus de sélection sous l’égide de la BILP
  • L’intérêt de la recherche menée au regard du lin sera un critère important dans le choix desœuvres
  • Les étudiants dont les œuvres auront été sélectionnées recevront un cachet d’exposition de 200$

INSCRIPTION

Les étudiants qui désirent s’inscrire à ce volet de la Biennale internationale du lin de Portneuf doivent faire parvenir leur dossier par courriel à info@biennaledulin.comavant le 1eravril 2019.

Un dossier complet comprend :

  • Le formulaire d’inscription dûment rempli (disponible ici )
  • Un curriculum vitæ (parcours académique et/ou artistique, 2 pagesmaximum)
  • Une brève description de l’œuvre proposée et le lien avec la thématique (100 motsmaximum)
  • Des documents visuels (2 images en format JPG n’excédant pas 1Mo ou 1024 X 768pixels)

ÉCHÉANCIER

  • Date limite d’inscription : 1 avril 2019
  • Les étudiantes et les étudiants dont l’œuvre sera retenue seront contactés au début mai 2019
  • Réception des œuvres au plus tard le 24 mai 2019

VIVEMENT LE VENT QUI DÉRANGE

Le fleuve coule à côté de ma vie

j’erre agité près de son lit

s’affolent des oiseaux dans mon sang en cage

passent les heures à la dérive

le mascaret peut advenir

vivement le vent qui dérange

André Gaulin