Nouvelles

Au courant de l’été, les visiteurs de la Biennale ont pu répondre à un sondage pour nous permettre d’analyser nos statistiques d’achalandage. Parmi tous ceux qui ont participé, la firme SEGMA a fait tirer une carte prépayée VISA de 250 $. Nous pouvons maintenant annoncer la gagnante, Camille Rancourt-Duchesne de Saint-Casimir! Félicitations à Camille et merci à tous ceux qui ont répondu au sondage!

 


Le samedi 11 septembre 2021, la Biennale internationale du lin de Portneuf présente une journée de conférences sur le textile.

L’événement aura lieu à l’église Saint-Charles-Borromé de Grondines, à partir de 9 h 30.

AU PROGRAMME :
10 h à 11 h 30

  • Marek Weltrowski, professeur, chercheur et chimiste, nous parlera des revirements technologiques versus les revirements écologiques auxquels doit faire face l’industrie textile.
  • Audrey Coulombe, passionnée d’innovations chez Vestechpro, une entreprise montréalaise qui accompagne les professionnels de l’industrie de l’habillement dans leurs projets innovants, nous parlera des innovations technologiques qui se multiplient dans les vêtements et les textiles, de l’avenir des vêtements intelligents et les revirements qu’ils entraîneront certainement dans nos vies.
  • Mylène Boisvert, artiste et enseignante au Centre des Textiles Contemporains de Montréal nous parlera quant à elle de sa démarche de création qui utilise du papier de lin, qu’elle file, pour ensuite l’intégrer à ses oeuvres qui font référence au textile…une série de revirements qui répondent à la thématique générale.

13 h à 14 h 30

  • Joaquim Pinheiro, directeur général de Contextile et Claudia Melo, directrice artistique présenteront l’événement Contextile qui a lieu dans la ville de Guimaraes au Portugal. Ils évoqueront les revirements qui ont marqués la vocation et l’identité du lieu, depuis sa nomination en 2012 en tant que Capitale Européenne de la Culture.
  • Christian Denis, conservateur retraité du Musée de la civilisation de Québec, nous parlera de l’histoire des textiles à Grondines même où, durant l’été, étaient montés quelque 33 kiosques à tapis crocheté et de tissage domestique tout au long de la route 138 dans les années cinquante.
  • Évelyne Ferron, historienne, parlera des revirements engendrés par l’industrialisation de la culture du coton et ses effets sur la culture artisanale du lin.

DÉTAILS
La participation à l’événement est gratuite. Nous vous suggérons d’apporter un lunch pour le repas du dîner. Vous pouvez également commander une boîte à lunch au coût de 15 $. Pour ce faire, veuillez nous écrire à l’adresse suivante avant le 2 septembre 2021 : communication@biennaledulin.com.